samedi 19 juillet 2014

Le clafoutis selon Meike

Si vous êtes à la recherche de recettes de cuisine toujours savoureuses et créatives et souvent simples, je vous recommande chaleureusement de faire un petit tour sur le blog de Meike. Cette bloggeuse allemande poste chaque jour une recette agrémentée de très jolies photos qui font toujours saliver. Le tout est rédigé en anglais, mais les recettes ne sont pas compliquées à traduire (et pour celles et ceux que la langue de Shakespeare rebute vraiment, Google est là pour nous venir en aide).

 
Récemment, j’y ai trouvé une recette de clafoutis aux abricots que j’ai très vite testée et approuvée. J’ai suggéré à Meike de le réaliser avec des prunes. Elle m’a demandé de la tenir au courant du résultat. Malheureusement, les craintes que je lui avais exprimées se sont révélées fondées : la prune est un peu trop juteuse pour le clafoutis. À la cuisson, un trou se forme donc autour du fruit et le jus va même jusqu’à couler sous le gâteau. Mais cela n’enlève rien à la saveur et à l’intérêt de ce gâteau frais, léger et fruité parfaitement adapté à la période estivale. Et pour faciliter le démoulage, le papier cuisson reste notre meilleur ami.

N’étant pas certaine du résultat avec les prunes, j’ai opté pour une version moitié abricots, moitié prunes.
 
 
 
Pour réaliser cette recette dans un plat d’environ 23 cm de diamètre, il faut donc :

3 prunes et 3 abricots coupés en deux

80 g de farine

4 cuiller à café bombées de sucre cristal

une pincée de graines de vanille

30 g de beurre mou

4 œufs entiers

200 ml de lait

3 cuiller à café de rhum (facultatif)

du sucre glace (facultatif)
 
 

 
Méthode :

Préchauffer le four à 190° et beurrer le plat (ou placer le papier cuisson).

Mélanger les ingrédients secs.

Battre les œufs, le rhum, le beurre avec le lait et ajouter ce mélange au précédent.

Verser dans le plat et déposer les fruits, côté coupé sur le dessus.

Cuire 20 minutes puis baisser le four à 175° et poursuivre la cuisson 8 minutes jusqu’à ce que le clafoutis soit doré.

Laisser refroidir quelques minutes et saupoudrer éventuellement de sucre glace.

Servir assez chaud (mais froid, cela marche aussi !).
 
 




2 commentaires:

  1. Merci Meike. Et les recettes postées actuellement de Malte sur votre blog sont une belle invitation au voyage.

    RépondreSupprimer